Unipe

Organisme Collecteur National Interprofessionnel

Mardi 18 décembre 2012

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi

Faisant suite au rapport « GALLOIS » et présenté officiellement par le Premier Ministre le 6 novembre dernier à l’issue d’un séminaire gouvernemental, le « Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi » présente trente-cinq décisions concrètes que le gouvernement a décidé d’engager dans huit domaines identifiés comme des leviers de compétitivité :

  1. Mettre en place un Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi
  2. Garantir aux TPE, PME et ETI des financements performants et de proximité
  3. Accompagner la montée en gamme en stimulant l’innovation
  4. Produire ensemble
  5. Renforcer les conquêtes de nos entreprises à l’étranger et l’attractivité de notre pays
  6. Offrir aux jeunes et aux salariés des formations tournées vers l’emploi et l’avenir
  7. Faciliter la vie des entreprises en simplifiant et stabilisant leur environnement réglementaire
    et fiscal
  8. Assurer une action publique exemplaire et des réformes structurelles au service de la compétitivité

Parmi les mesures retenues, figure notamment un objectif de 500 000 jeunes en apprentissage dans les PME en 2017. Si les jeunes peu ou pas qualifiés sont toujours considérés comme prioritaires, le pacte préconise aussi un développement de l’apprentissage « dans des secteurs pointus appelant des niveaux supérieurs ».

C’est pourquoi, alors que les PME assurent l’essentiel des embauches en contrat d’apprentissage visant principalement des diplômes de niveaux V, IV et III, le gouvernement souhaite les inciter à recruter également des apprentis de niveaux II et I, en particulier dans des filières de formations techniques. Ces entreprises pourraient ainsi disposer de compétences de haut niveau de nature à renforcer leur compétitivité.

Télécharger le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi (format pdf)

Mardi 18 décembre 2012

Contrat de génération

Présenté en conseil des ministres le 12 décembre dernier, le projet de loi portant création du contrat de génération vise à favoriser simultanément l’embauche de jeunes en CDI pour accéder à un emploi stable (seul un jeune salarié sur deux bénéficie d’un contrat à durée indéterminée) et le maintien dans l’emploi des salariés seniors, qui se voient parfois pousser hors de l’entreprise à quelques années de la retraite.

S’adressant à toutes les entreprises, le contrat de génération devrait aussi faciliter la transmission interne des compétences et contribuer ainsi au renforcement de leur compétitivité.

Les entreprises de plus de 300 salariés devront négocier des engagements portant sur l’embauche et l’intégration des jeunes dans l’entreprise, l’emploi des seniors et la transmission des compétences. A défaut elles seront soumises à une pénalité. Les entreprises de moins de 300 salariés pourront bénéficier d’une aide lorsqu’elles embauchent en CDI un jeune de moins de 26 ans (30 ans s’il est handicapé), notamment à l’issue d’un contrat d’apprentissage, et maintiennent en emploi un senior de 57 ans et plus (55 ans s’il est handicapé), ou recruté à 55 ans et plus. Pour les entreprises de 50 à 300 salariés, le bénéfice de l’aide sera conditionné à la recherche d’un accord collectif.

Versée par Pôle emploi aux entreprises éligibles (nécessairement de moins de 300 salariés) l’aide de l’Etat pourra atteindre 4 000 € par an pendant trois ans à raison de 2 000 € pour un jeune et 2 000 € pour un senior.

Faisant suite à un accord national interprofessionnel conclu à l’unanimité le 19 octobre dernier, le projet de loi sur le contrat de génération devrait être examiné dès le mois de janvier 2013 par l’Assemblée Nationale. Après examen au Sénat, il devrait être voté et entrer en application avant la fin du premier trimestre 2013.

Télécharger le dossier de presse sur le contrat de génération et l’ANI du 19/10/2012 (format pdf)

Mardi 18 décembre 2012

Poitou-Charentes

Pour favoriser l’embauche de 2 500 apprentis de plus en 5 ans, la Région Poitou-Charentes souhaite prendre de nouvelles initiatives.

Un Plan régional de développement de la prospection des employeurs devrait ainsi être adopté. Il s’appuiera notamment sur l’engagement de la Région à :

-          informer les employeurs sur les avantages de l’apprentissage, les conditions d’embauche d’apprentis, les démarches à accomplir et les primes versées par la Région,

-          développer le recours à l’apprentissage dans plus d’entreprises,

-          faciliter le rapprochement de l’offre et de la demande grâce à la bourse apprentissage « alternance Poitou-Charentes »

La Région souhaite également la volonté développer l’apprentissage dans le secteur public qui lui semble présenter un fort potentiel encore méconnu.

Enfin, la Région devrait proposer de nouvelles actions aux jeunes les plus éloignés de l’emploi et les plus en difficultés par l’intermédiaire des Missions Locales du territoire.

Pour en savoir plus http://www.poitou-charentes.fr/

Mardi 18 décembre 2012

Nord-Pas de Calais

La politique de relations internationales de la Région Nord-Pas de Calais vise à promouvoir l’ouverture du territoire sur le monde et les grands enjeux mondiaux. Ces objectifs se déclinent notamment au travers des différentes actions de soutien à la mobilité portées par la Région. Elles permettent de renforcer prioritairement les parcours personnels des jeunes et de développer leur employabilité.

Dans ce cadre, le Conseil régional Nord-Pas de Calais organise le samedi 17 novembre 2012 à Lille Grand Palais un grand rendez-vous de la mobilité internationale des jeunes.

S’adressant à tous les jeunes, qu’ils soient lycéens, apprentis, étudiants, jeunes en insertion, ou autres jeunes actifs, ce grand rendez-vous a trois objectifs :

-          faire connaître les aides à la mobilité,

-          faire tomber les peurs,

-          échanger avec ceux et celles ayant déjà connus cette expérience.

Il concerne tous ceux qui, dans le cadre ou non de leurs études sont intéressés par des projets de natures diverses : solidarité Nord/Sud, apprentissage des langues, solidarité internationale, insertion et accès à l’emploi, interculturalité…

Pour en savoir plus http://www.nordpasdecalais.fr/

Mardi 18 décembre 2012

Alsace

La Commission permanente du Conseil Régional d’Alsace a décidé le 16 novembre dernier de mettre en place des actions en faveur des jeunes Alsaciens (16 à 25 ans) qui ont quitté le système scolaire sans diplôme.

En Alsace, près de 19 000 jeunes de moins de 25 ans sont au chômage (chiffres février 2012). Pour éviter qu’ils ne rejoignent les  44,3 % des personnes sans diplôme qui au niveau national sont sans emploi depuis un à quatre ans, la Région Alsace fait de l’insertion professionnelle des jeunes non diplômés une priorité, à travers des projets qui seront progressivement mis en œuvre.

Cette initiative qui s’inscrit dans le cadre du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles et de la politique régionale de la jeunesse a pour objectif de repérer et d’identifier les jeunes en rupture scolaire « perdus de vue » et de les accompagner, jusqu’à l’acquisition de leur autonomie, dans leurs démarches professionnelles.

Elle prévoit un accompagnement collectif et individuel qui devrait permettre aux jeunes de reprendre confiance en eux et d’avancer progressivement dans un parcours professionnel (découvertes des métiers en entreprise, mises en situation concrètes, etc.).

Les actions mises en œuvre découleront d’un appel à projets qui se déroulera jusqu’au 31 décembre 2014. Les projets reçus par la Région seront traités au fur et à mesure des demandes.

Pour en savoir plus http://www.region-alsace.eu

Mercredi 25 janvier 2012

Centre

L’accompagnement des jeunes dans leur orientation est au cœur des préoccupations dans la Région Centre.

Ce ne sont, en effet, pas moins de 10 forums de l’orientation qui sont prévus pour l’année 2011-2012. Universités, Écoles, Centre de Formation d’Apprentis, etc. seront présents pour proposer de nombreuses formations post-Bac.

Divers documents, dont un Journal de bord, sont remis aux jeunes visiteurs afin de les guider tout au long de leurs déplacements au sein des forums et salons.
Par ailleurs, le site www.etoile.regioncentre.fr est à leur disposition pour obtenir tout renseignement complémentaire.

Le premier salon a été lancé à Bourges le 9 décembre 2011. Le dernier se tiendra à Romorantin le 14 février 2012.

Le Conseil régional du Centre a lancé un appel à projets annuel « Lycéens, Apprentis, bien dans son corps, bien dans sa tête » portant sur la prévention et la promotion de la santé auprès des lycéens et apprentis.

Les projets retenus devront :
o privilégier le développement des compétences psycho sociales des bénéficiaires,
o contribuer au maintien du bien-être physique et psychologique des jeunes,
o favoriser l’accès du plus grand nombre de jeunes aux actions de prévention et promotion de la santé,
o situer les lycéens, apprentis comme acteurs du projet avec la constitution d’un réseau de lycéens/apprentis Relais Santé.

lien : http://www.regioncentre.fr/